**38** L'enjeu économique des EMR
Cartographie

L'enjeu économique

UNE NOUVELLE FILIERE INDUSTRIELLE

Les Energies Marines Renouvelables ouvrent de nouvelles perspectives de marché pour les entreprises françaises au plan national et international. C’est aussi une opportunité de développement et de diversification pour l’économie régionale, avec des emplois locaux à la clé.

Un mégawatt d’électricité issu des énergies marines renouvelables génèrerait 10 emplois directs et indirects dans l’hydrolien et 7 dans le secteur de l’éolien en mer. La naissance de parcs éoliens le long des côtes françaises et les projets industriels qui les accompagnent pourraient ainsi créer jusqu’à 10 000 emplois directs et durables en France.

Pour la réalisation de trois parcs éoliens offshore, dont ceux de Courseulles-sur-mer et de Fécamp, Eolien Maritime France (consortium EDF/DONG Energy/WPD) s’associera à GE (Alstom). Les éoliennes seront entièrement fabriquées en France : quatre nouvelles usines – dont deux à Cherbourg – seront construites pour accueillir la production. Au total, 5 000 emplois directs et indirects pourraient être créés (dont 500 à Cherbourg)*.

Le projet de Dieppe-Le Tréport sera mené par le consortium ENGIE/EDP Renewables/Neoen Marine avec les parcs des Iles d’Yeu-Noirmoutier et de Saint-Brieuc. Ces trois projets utiliseront des éoliennes ADWEN (Areva). Leur production nécessite la création de quatre usines principales au Havre et la mobilisation de deux autres sites au Havre et à Dunkerque. Au total, 1 500 emplois directs et 4 500 emplois indirects** en découleront.

L’activité de ces différentes unités de production sera consolidée par les marchés à l’export : GE et ADWEN ont déjà reçu des commandes à l’international pour leur modèle d’éolienne.

Les parcs éoliens nécessiteront également l’installation de base de maintenance qui génèreront des centaines d’emplois durables sur chaque site.

Côté hydroliennes, le marché est en pleine éclosion. Il pourrait représenter, au plan mondial, 70 à 100 milliards d’euros à l’horizon 2030… L’objectif des deux fermes pilotes immergées dans le raz Blanchard est de déboucher à terme sur une exploitation commerciale. Une production industrielle nécessitera là encore la création d’usines de fabrication et d’assemblage, ainsi que de sites de maintenance. La production d’une centaine d’hydroliennes par an pendant 5 ans créerait localement 1 300 emplois.






* Sources : Alstom
** Sources : Eoliennes en mer Dieppe-Le Tréport

 

Actualités

FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
 
FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
France Energies Marines vient d'annoncer l'ouverture d'un poste : Ingénieur de recherche en géosciences marines : géotechnique et géophysique


Toute l'info à suivre

Newsletter

Presse

Ouest Normandie énergies marines
3, rue René Cassin - 14280 Saint-Contest
emr-[(at)]-spl-onem-[(dot)]-fr | +33 (0)2.61.45.17.30


une initiative
Facebook RSS LinkedIn

Réalisation Web-Interactive